Voir les photos (2)

ÉGLISE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE CEILHES

Edifice religieux à Ceilhes-et-Rocozels

Horaires et services non garantis
  • La plus ancienne mention connue de l'église Saint-Jean-Baptiste de Ceilhes remonte à 1135. Elle figure dans une bulle du Pape Innocent II qui énumère les possessions de l'abbaye de Joncels. À Ceilhes, il s'agissait d'un prieuré régulier (Ceilhes est mentionné en 1101 et comme prieuré en 1323), sans religieux attitré ; la paroisse était confiée à un moine de Joncels. Les origines de l'église sont toutefois sans doute plus anciennes ; en effet, l'évangélisation de la région s'est faite...
    La plus ancienne mention connue de l'église Saint-Jean-Baptiste de Ceilhes remonte à 1135. Elle figure dans une bulle du Pape Innocent II qui énumère les possessions de l'abbaye de Joncels. À Ceilhes, il s'agissait d'un prieuré régulier (Ceilhes est mentionné en 1101 et comme prieuré en 1323), sans religieux attitré ; la paroisse était confiée à un moine de Joncels. Les origines de l'église sont toutefois sans doute plus anciennes ; en effet, l'évangélisation de la région s'est faite précocement, comme en témoignent le monastère de Joncels (VIIème siècle) et l'église primitive Saint-Martin-des-Ubertes (remontant probablement à l'époque wisigothique). Au XIVème siècle, elle fut comprise dans l'archiprêtré de Boussagues, alors qu'au milieu du XVIIIème siècle, on voit se succéder à Ceilhes des prieurs et des chapelains qui habitaient parfois très loin de la paroisse et pour lesquels l'église de Ceilhes n'était qu'un bénéfice assurant des revenus personnels.
Ouvertures
Horaires et services non garantis

Périodes d'ouverture

  • Toute l'année